espandidou

Pourquoi avoir posé nos tonneaux à l’espandidou ?

Tout d’abord parce que les caves et l’écurie de la maison familiale (le dos de Zénaïde) sont localisés 6 et 8 rue de l’espandidou et puis ….

Pourquoi ce nom ?

Son origine de l’Occitan « espandir » veut dire étendre, répandre.
Pour parler de tout ce qui peut être étendu on utilise le verbe « espandir » d’où « espandidou ».

L’espandidou est l’espace de terrain situé aux premières pentes sous la grotte où seul le thym et le romarin recouvraient le sol aride.

L’espandidou était un lieu de prédilection pour étendre le linge que les lavandières lavaient en eau courante au « Pont de la Piale », Mamé Joséphine, Marraine Agnès, Mamé Marguerite étaient nos lavandières à nous.
Les grands draps de lits étendus sur les petits buissons étaient préservés du vent par des pierres que l’on posait dessus ; le soleil faisait le reste. Le soir, le linge parfumé aux effluves a nul autres pareils était rangé dans les armoires de nos grands-mères.
Un brin de nostalgie nous fait encore revivre ce que fut la vie de nos grands-parents, dont nous gardons toujours présent un souvenir ému.
Quant à nous les petits enfants : Alain, Joël et Anne avons vu notre grand-mère Marguerite étendre sur des fils dans le recoin de Canal et pour nous c’était aussi l’espandidou !
Pour la plus jeunes l’espandidou est devenu un mot nouveau il signifie nouveau travail, la maison de Bertrand et… la suite de l’aventure !!!

Ce petit texte souvenir sans prétention est signé Papa Emile et Anne